NOUS SUIVRE

S.E. Pierre Nkurunziza

Président de la République du Burundi

S.E. Laurent Kavakure


Ministre des affaires etrangères

S.E. NDAYISENGA Félix

Ambassadeur du Burundi à Bruxelles

 

Contact

Ambassade du Burundi:
Square Marie-Louise 46
1000 Bruxelles

Tél.: +32 2 230 45 35   
        +32 2 230 45 48

Fax: +32 2 230 78 83
ambassade.burundi@gmail.com 

Site web: www.ambaburundi.be

Horaires d'ouverture:

-Services consulaires

Lundi, mercredi et vendredi
de 10 h à 12h

-Ambassade
Du lundi au vendredi
de 9 h à 17 h.

 




 

Burundaises, Burundais,
Amis du Burundi,

Nous Commençons par rendre grâce à Dieu Tout Puissant, Lui qui nous guide et nous assiste dans toutes nos actions visant à consolider la paix, réconcilier les Burundais et promouvoir le développement de notre pays. Qu’honneur et gloire lui soient rendus.

Depuis quelque temps, notre pays fait face à un moment particulièrement difficile, et des violences sont allées croissantes surtout à partir du jour où le Parti CNDD-FDD a annoncé officiellement le nom du candidat aux élections présidentielles qui approchent ; cette désignation a constitué l’élément déclencheur des manifestations, car certains pensaient que la candidature était contraire à la Constitution.

En vertu de l’article 228 de la Constitution, Le Sénat a saisi la Cour Constitutionnelle, et celle-ci vient de rendre public son Arrêt en affirmant que le renouvellement de l’actuel mandat présidentiel au suffrage universel direct n’est pas contraire à la Constitution de la République du Burundi du 18 mars 2005.

Chers compatriotes,
Amis du Burundi,

Dans la ligne de la Bonne Gouvernance, le respect de la loi, les principes de dialogue et de concertation, la défense de la démocratie et la promotion des droits de l’homme, doivent servir de

Lire la suite : Message à la Nation par S.E. Pierre Nkurunziza, Président de la République

 

 

1. Au lendemain de l’annonce par le Parti CNDD-FDD de son candidat à l’élection présidentielle prochaine, certains partis politiques de l’opposition et autres activistes qui se réclament de la société civile ont entamé des manifestations qui, au départ, se prétendaient être pacifiques mais qui ont emprunté par la suite la voie d’une insurrection violente accompagnée d’une série d’actes d’atrocité sans précédent.

2. Les habitants de certains quartiers fiefs des insurgés dans la Capitale ont été pris en otage et privés de leurs droits les plus élémentaires à savoir : vaquer à leurs occupations quotidiennes, se faire soigner et plus grave, les enfants ont été contraints à renoncer au chemin de l’école, leur privant ainsi leur droit à l’éducation. Au moment où sur tout le territoire les autres enfants passaient paisiblement le concours donnant l’accès à l’Enseignement secondaire, ceux des quartiers occupés par les manifestants se sont vus expulsés des salles du concours et leurs copies déchirées.

3. Bien plus, cette démarche insurrectionnelle a pris des allures inquiétantes et xénophobes, dans la mesure où on remarque que toute personne étrangère aux manifestants ou ne soutenant pas leur cause est traité d’ennemi à abattre, comme fut le cas d’un citoyen congolais qui a été tué sur le champ, celui d’un citoyen franco-burundais qui fut tabassé et torturé à Mutakura en commune urbaine de Cibitoke, alors qu’il

Lire la suite : COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT DU BURUNDI EN RAPPORT AVEC L’ESCALADE DE LA VIOLENCE IMPUTABLE AU...

REPUBLIQUE DU BURUNDI

 

 

 

 

MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES

ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE

_______________________________

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AU PROCESSUS ELECTORAL EN COURS

Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale juge important et nécessaire de porter à la connaissance de l'opinion nationale et internationale que le Gouvernement du Burundi accorde une grande attention aux préoccupations de ses partenaires locaux et internationaux concernant les appels au respect de la constitution et de l'Accord d'Arusha afin de favoriser des élections libres, inclusives, apaisées, démocratiques et transparentes.

Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale souhaite réitérer l'engagement ferme du Gouvernement du Burundi envers ses partenaires pour consolider la démocratie au Burundi et le respect de la loi fondamentale votée par référendum en date du 28 février 2005; une constitution qui a été promulgué le 18 mars 2005. Cette loi fondamentale en vigueur au Burundi a été rédigée sous le Gouvernement de Transition. Elle intègre au même titre l'esprit et la lettre de l'Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation Nationale signé le 28 août 2000 ainsi que l'Accord Global de Cessez-le-feu signé le 16 novembre 2003.

Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale note qu'une confusion subsiste autour des articles 96 et 302 de la constitution, laquelle confusion a ouvert

Lire la suite : COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AU PROCESSUS ELECTORAL EN COURS

Les 26 et 27 mars 2015, S.E Monsieur KAVAKURE Laurent, Ministre des Relations Extérieures et de la la Coopération Internationale, a effectué une visite de travail à Bruxelles, au cours de laquelle il a pu s'entretenir avec diverses autorités du Parlement européen, du Service européen pour l'Action Extérieure et du Gouvernement fédéral belge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Ministre KAVAKURE Laurent s'entretient avec la Présidente du Sous-Comité pour les Droits de l'Homme et Membre du Parlement Européen, Madame 

Lire la suite : Mission de travail du Ministre Laurent KAVAKURE à Bruxelles