NOUS SUIVRE

S.E. Pierre Nkurunziza

Président de la République du Burundi

S.E. Alain Aimé NYAMITWE

 


Ministre des Relations Extérieurs et de la Coopération Internationale

S.E. BANIGWANINZIGO Jérémie

Ambassadeur du Burundi à Bruxelles

 

Contact

Ambassade du Burundi:
Square Marie-Louise 46
1000 Bruxelles

Tél.: +32 2 230 45 35   
        +32 2 230 45 48

Fax: +32 2 230 78 83
ambassade.burundi@gmail.com 

Site web: www.ambaburundi.be

Horaires d'ouverture:

-Services consulaires

Lundi, mercredi et vendredi
de 10 h à 12h

-Ambassade
Du lundi au vendredi
de 9 h à 17 h.

Excellence Monsieur Teodoro Obiang Nguema, Président de la République de Guinée Equatoriale et Président du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine,

Excellence Monsieur John Joseph Pombe Magufuli, Président de la République Unie de Tanzanie et Président en Exercice de la Communauté Est Africaine,

Excellence Monsieur Yoweri Kaguta Museveni, Président de la République d’Ouganda et Facilitateur au Dialogue Interburundais,

Excellence Monsieur Hailemariam Desalegn, Premier Ministre de la République Fédérale d’Ethiopie,

Excellences, Mesdames, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement  des pays membres du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine,

Excellence Madame   NKOSAZANA Dlamini  Zuma, Présidente de la Commission de l’Union Africaine,

Excellences, Mesdames, Messieurs les Chefs des Délégations,

Mesdames, Messieurs,

 

1. Nous commençons par rendre grâce à Dieu Tout Puissant qui nous a gardés en vie, et qui ne cesse de protéger le Burundi et son peuple, et nous l’implorons d’être constamment à nos côtés dans l’amélioration de la situation sécuritaire déjà satisfaisante au pays.

2. Permettez-nous, avant tout, de vous présenter les salutations fraternelles du peuple burundais, et de Son Excellence Monsieur Pierre NKURUNZIZA, Président de la République du Burundi, qui nous a chargés de le représenter à ces

Lire la suite : Discours du 2e VP Dr. Joseph Butore lors de la session à huis-clos du Conseil de Paix et Sécurité...

 

1.    Du 21 au 22 Janvier 2016, une forte délégation du Conseil de Sécurité des Nations Unies a effectué une mission au Burundi, pour se rendre compte de la situation politique et sécuritaire qui prévaut dans le pays.

 

2.    Le Gouvernement du Burundi remercie le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour avoir pris l’initiative de se rendre au Burundi afin d’être en contact avec la réalité sur terrain malgré les images négatives et les rapports alarmistes véhiculés par les détracteurs qui ne cessent de présenter le Burundi comme un pays meurtri où ne coule que le sang, et par conséquent une destination dangereuse.

 

3.    Au cours de son séjour, la délégation a pu rencontrer les différents acteurs de la société burundaise, les politiciens, la société civile, ainsi que les officiels dont les représentants du Gouvernement, son Excellence le Président de la République en tête, avec qui ils ont pu échanger en toute franchise sur les réalités qui prévalent au Burundi.

Le Gouvernement est particulièrement satisfait que la délégation ait

Lire la suite : COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT A L’ISSUE DE LA VISITE D’UNE DELEGATION DU CONSEIL DE SECURITE DES...

1.- En date du mercredi 13 janvier 2016, le Gouvernement du Burundi a suivi avec d’attention mais aussi avec beaucoup d’indignation  la présentation  sur  la chaîne de télévision Française France 3 des extraits très  violents et macabres  d’une vidéo  sur de prétendus crimes qui selon eux, auraient été commis en début de la semaine  dernière  au Burundi, plus précisément à Karuzi au centre du pays et attribués aux forces de sécurité burundaises, et aux jeunes du parti au pouvoir, appelés Imbonerakure.

La chaîne  France 3 précise qu’elle a obtenu ces images auprès de Maître Bernard MAINGAIN,  avocat  belge qui défend la cause de l’opposition radicale et particulièrement des putschistes du 13 mai 2015.

2.- La diffusion de cette vidéo coïncide curieusement avec l’arrivée attendue d’une délégation du Conseil de Sécurité des Nations Unies envoyée pour se rendre compte de l’état de la sécurité dans le pays, une façon donc de chercher à perturber cette visite ou d’influencer négativement ses résultats.

3.- Le Gouvernement du Burundi voudrait  informer l’opinion nationale et internationale que les images rapportées par cette chaîne de télévision France 3 n’ont  pas été prises sur le sol burundais, encore moins durant ces derniers jours. En témoignent l’aspect vétuste de ces images ainsi que la langue qui y est parlée, qui ne s’apparente à aucune langue ou dialecte utilisés dans toute la sous région.

Le Gouvernement condamne avec la dernière énergie la diffusion de ces images destinées non seulement à ternir l’image du Burundi et ses institutions, mais également à torpiller les initiatives de dialogue interburundais initiées par le Gouvernement et soutenues par toute la communauté internationale.

4.- Le Gouvernement du Burundi attire l’attention de la Communauté tant nationale qu’internationale  sur le fait  que ce n’est pas pour la première fois que la presse française,  en collaboration avec quelques détracteurs du Burundi issus de certains milieux politiques et de la société civile hostiles au principe démocratique, diffuse des informations diffamatoires et outrageantes sur le Burundi, particulièrement dans des moments biens précis de la vie du pays.

5.- L’on se rappellera, en effet, le reportage et la diffusion par la Journaliste Pauline Simonet  sur la chaîne de télévision France 24, une année avant les élections de 2015 d’une prétendue rébellion qui se

Lire la suite : COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT DU BURUNDI A LA SUITE DES IMAGES D’HORREUR DIFFUSEES PAR Me Bernard...

Dear Compatriots,
Friends of Burundi ;

1. The year 2015 has come to an end. As the New Year 2016 starts, we are filled with hope to finish it in peace, in security and a great joy. I give thanks to God Almighty who has always remained on the side of Burundi and the people of Burundi, and I pray Him to continue to guide our steps. May glory and praise be given to Him now and forever.

2. I wish all Burundians and foreigners dwelling on our territory a year of peace, prosperity and unity that emanates from the Lord. May this year be for you a year of consolidation of democracy and national sovereignty, which are both the key to sustainable development.

3. Indeed, the 2016 New Year that we begin now will mainly be characterized by strengthening good practices inherited from our ancestors, which are to always emphasize dialogue and consultation while managing the affairs of the nation in accordance with the general interest and the welfare of the entire population.

4. This is also what led us to choose the theme for this year that goes : "LET US ENGAGE IN AN ALL INCLUSIVE DIALOGUE AND PUT THE GOOD OF OUR COUNTRY FIRST !"

Dear Compatriots,
Friends of Burundi ;

5. During the celebration of the 50th anniversary of independence of our country, we solemnly committed ourselves to a new beginning, to always put first the good of our

Lire la suite : PRESIDENT NKURUNZIZA EXTENDS 2016 BEST WISHES IN A MESSAGE TO THE NATION

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

du 15 Décembre 2015

 

1.- Depuis un certain temps, les Forces de l’Ordre, surtout dans la Ville de Bujumbura et parfois sur quelques positions dans le pays, subissent des attaques de groupes terroristes qui  n’épargnent pas les populations civiles ou les places publiques à grande concentration de personnes.

2.- Avec les attaques simultanées de ce Vendredi 11 décembre 2015 sur quelques garnisons militaires de la Capitale Bujumbura, et suite aux réactions diverses en rapport avec la riposte marquée par la rapidité, l’efficacité et surtout le professionnalisme que les Forces de l’Ordre ont montré pour neutraliser les terroristes, le  Gouvernement du Burundi a apprécié la réaction de  certains de ses partenaires, tout comme il a .été surpris et même indigné par les déclarations tendancieuses et pleines d’amalgames de certains autres.

3.- En effet, le Gouvernement du Burundi a noté et apprécié que  la Communauté internationale, à commencer par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et  l’Union Africaine ont  condamné fermement les auteurs de ces attaques tout en rappelant l’urgence d’un Dialogue pour arriver à une paix durable et prévenir d’autres violences.

4.- Par contre, le Gouvernement du Burundi s’étonne de l’amalgame entretenue par le Gouvernement belge à travers les déclarations de son Vice Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères Monsieur Didier REYNDERS  qui, tout en condamnant les violences de ceux qu’il appelle les assaillants, affirme en condamnant gratuitement les forces de sécurité burundaises d’usage de forces disproportionnées dans leur riposte comme si la Belgique connaissait la nature, la qualité et la quantité des armes utilisées par les terroristes pour affirmer la disproportion de la

Lire la suite : COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Gestion & développement du site internet application par ABNC